B2Bot

Mais avant, revenons rapidement sur ce qu’est un robot. C’est tout d’abord un mot d’origine slave/germanique signifiant travailleur/ouvrier. Il fut utilisé pour la première fois au début du 20 esiècle par Karel Capek dans des œuvres de fictions pour désigner des ouvriers mécaniques. Les robots sont donc des machines de type mécanique, électronique et informatique permettant d’effectuer en autonomie des taches généralement répétitives ou pénibles. Par rapport à un automate, le robot gagne en flexibilité puisqu’il se retrouve capable d’effectuer différentes taches grâce à ses capacités de programmation venant de la combinaison de ces 3 composantes.

De plus, comprenant le plus souvent une capacité d’action (moteurs) et de mesure (sensors) le robot peut s’autoréguler (c’est la boucle de contre réaction) et donc obtenir des résultats plus précis ou effectuer des taches plus complexes en continue.  C’est ce qui en fait un acteur majeur de l’automatisation des chaines de productions depuis les années 70.

Au fur et à mesure des progrès de ses 3 composantes, notamment suivant la loi de Moore et le développement de l’Intelligence Artificielle, la mise en œuvre des systèmes robotiques se complexifie et fait face à des problèmes d’ordre éthiques et sociologiques, comme anticipé par les écrivains de science-fiction dont Isaac Asimov au milieu du 20 esiècle, avec l’élaboration des fameuses 3 lois de la robotique*. Le rapport humain/robot devient une question d’ordre psychologique et fait l’objet de théories dont celle dite de «  la vallée dérangeante » du Japonais Masahiro Nori.

 
Aujourd’hui les films de science fictions nous montrent toutes sortes de robots (mignons, dangereux, idiots, ronds, dorés, humanoides ou monstrueux…) vivants et interagissant avec les humains. Mais ou en somme nous par rapport à cette vision du futur et surtout sommes-nous prêts techniquement et socialement à intégrer les robots dans notre vie de tous les jours ?
 
Bien cordialement – l’équipe de B2bot
 
B2bot réfléchi et développe des solutions #robotique et sera très intéressé par votre avis venant de cette enquête et vous attend sur son site pour discuter robotique et autres…

Share This

 
Note : *  Les trois lois de la robotique d’Isaac Asimov :

Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger ,
Un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi ,
Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.

Search

Login Form

Bienvenue chez B2bot